//  ÉCRIRE  N'EST  PAS  REPRÉSENTER.  ON  NE  RECHERCHE  PAS  UNE  ADÉQUATION AVEC  UNE  SUPPOSÉE  RÉALITÉ  OBJECTIVE,  MAIS  DES  EFFETS  DE  RÉEL  QUI RELANCENT  ET  LA  VIE  ET  LA  PENSÉE,  DÉPLACENT  LES  ENJEUX  DU  MONDE,  LES FONT  REBONDIR  PLUS   LOIN,  AILLEURS  ET  AUTREMENT  //

 

 

 

 

« Artisan du langage », selon la poète conceptuelle américaine Vanessa Place, Frank Smith est écrivain et poète, vidéaste et réalisateur. Il vit à Paris et Los Angeles. Il est représenté par la Galerie Analix Forever (Genève).

 

Les actes de Frank Smith construisent une poétique où l'intention esthétique ne se sépare jamais d'une attention aux événements, à l'autre et à la chose, pour faire du texte ou des images l'expression d'une présence au réel et à l'histoire contemporaine. Depuis 15 ans, Frank Smith engage ainsi des guérillas poétiques et développe une œuvre où livres, films, performances, installations et expositions s'allient pour questionner et « enquêter » poétiquement sur les conditions de possibilités et d'existence des formes de discours relatant les grandes violations du monde actuel. Cette pratique de type « forensique » appelle une politique transformatrice dans laquelle la poésie, en tant que domaine de connaissance et mode d'élucidation du réel, expose et confronte les formes toujours nouvelles de violence contemporaine. 

 

Ses travaux ont été présentés dans de nombreux centres d'art, festivals et institutions artistiques dans le monde dont récemment : Steven Kasher Gallery, New York ; Centre de la Photographie Genève ; DocLisboa, Lisbonne ; Centre Pompidou, Paris ; WARM Festival, Sarajevo ; Pera Museum, Istanbul ; STATION, Beyrouth ; ArtMill, Szentendre, Hongrie ; Ateliers Médicis, Clichy-Montfermeil ; Fondation Jan Michalski, Montricher, Suisse...

 

Frank Smith est le créateur du Bureau d'Investigations Poétiques depuis lequel il explore les jonctions/disjonctions actuelles entre Poésie, Politique et Image, et s'intéresse aux conditions de productions des discours pour « chercher à produire de nouveaux modes de saisie du monde. » (Jeff Barda). Renouant avec la notion de « poète civil », sont ainsi délivrés « des protocoles d’expérimentation qui interrogent la possibilité, l’efficience, la performativité de la littérature et du film. Prolongeant le Pour en finir avec le jugement d’Artaud dans un "Pour en finir avec le régime de la représentation et de la narration", Frank Smith pose des dispositifs de livres et de films mettant en scène la question de l’émergence de la parole ou de l’image. » (Véronique Bergen, Art press, décembre 2017).

 

Frank Smith a publié à ce jour une vingtaine de livres ainsi que de nombreux textes en revues (Nioques, If, Action poétique, Chimères, Lignes, Inculte, etc.).

 

Depuis la parution de Guantanamo (Seuil, Coll. « Fiction & Cie », 2010, et Les Figues Press, Praise by Avital Ronell, Los Angeles, 2014) sacré meilleur livre de l'année par The Huffington Post aux États-Unis, et porté à la scène par Éric Vigner , il développe une poétique du témoignage à partir des traces déposées par les poètes objectivistes américains et réfléchit à une poétique de la « co-errance » : à la fois ce qui s'invente entre les disciplines artistiques (poésie, cinéma, etc.) et entre les failles géopolitiques du monde contemporain (Syrie, Libye, Irak, le conflit israélo-palestinien, la climigration ou les premiers réfugiés climatiques américains)  ce qui au-delà d'un « Je » écrasé et d'un   « Nous » encore inexistant pourrait constituer une nouvelle sorte de vivre-ensemble impersonnel, extra-communautaire et libre.

 

Dans le prolongement de ces publications (dont certaines ont été traduites en anglais, espagnol, tchèque, persan, arabe, grec, italien et turc), Frank Smith réalise des films et des installations vidéo où est notamment mis en pratique, en écho au « cinéma de poésie » défini par Pasolini, le non-rapport (qui est un nouveau rapport) entre Voir et Parler (faire voir ce qui n'a pas été dit et dire ce qui n'a pas été vu).

Ses derniers films et installations ont fait l'objet d'une présentation au Centre Pompidou, Paris, (en 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019) et ont été montrés dans de nombreux festivals à travers le monde. Derniers réalisations : Le Film du dehors (2018, 30 min) présenté au Chili, Hongrie, Japon, Inde, Uruguay, Suisse, etc. ; Les Films du monde / 50 cinétracts + 1 (2018, 132 min) présentés au Centre de la Photographie  Genève, aux États généraux du documentaire de Lussas, à DocLisboa, etc., et Un Film à jamais (2019, 92 min) au Centre Pompidou, Paris.

 

Par ailleurs, il est l'auteur d'une œuvre multimédia consacrée aux migrants en Méditerranée, Il était six foix sur la terre, réalisée pour Museum Fiction, l'application numérique du Centre Pompidou (2016), et d'un dispositif numérique en ligne conçu comme une lecture indirecte et libre des concepts élaborés par le philosophe Gilles Deleuze : deleuzemories.

 

Il est le rédacteur des entrées 'Bifurcations', 'Zigzag' et 'Poésie' du Dictionnaire Gilles Deleuze, à paraître aux Éditions Robert Laffont, Coll. Bouquins, en 2020.

 

Frank Smith est également éditeur : il dirige avec Antoine Dufeu la revue critique et clinique de poésie RIP, et il est directeur de la collection de livres/CDs d'artistes « ZagZig » qu'il a fondée aux éditions Dis Voir (œuvres inédites de Laurie Anderson, Ryoji Ikeda, Christian Marclay...).

 

Frank Smith a longtemps été producteur-radio à France Culture, où il a coordonné l'émission La poésie n'est pas une solution (2012) et co-dirigé avec Philippe Langlois le programme culte de création sonore, L'Atelier de création radiophonique, de 2001 à 2011. Il est l'auteur de nombreuses fictions et documentaires radiophoniques par ailleurs.

 

 

Il a aussi fait partie de la rédaction du journal L'Impossible de Michel Butel,  collaboré à la revue Mouvement, et anime le dispositif « Poé/tri » d'entretiens avec des poètes pour nonfiction.fr, Le portail des livres et des idées et pour Diacritik.

 

 

Associé au Domaine de Chamarande en 2014, à l'Espace Khiasma et aux Archives nationales en 2015, à la scène nationale Equinoxe et l'Abbaye de Noirlac en 2017, il a été artiste-chercheur en 2018 et 2019 aux Ateliers Médicis (Clichy-Montfermeil), où il s'est intéressé aux conditions de possibilités et d'existence d'une parole publique et commune (Qui parle quand on parle ?) avec la mise en place d'une webradio participative et collective gérée directement par les habitants du territoire. À ce titre, il est intervenu lors de la Biennale d'architecture de Venise.

A l'automne 2019, il a été résident à la Fondation Jan Michalski, à Montricher, Suisse où, en hommage à Julian Assange, il a mené une recherche poético-documentaire consacrée à la guerre en Irak à partir du relevé des incidents de l'armée américaine rendus publics par Wikileaks.

En 2020, il présentera une nouvelle exposition à la Galerie Analix Forever à Genève (mai), La Pièce manquante (commissariat Paul Ardenne), consacrée à la guerre en Syrie, ainsi qu'une installation vidéo, Aux Antipodes du paysage, à la Maison Max Ernst, à Huismes (juin), dans le cadre d’ACTES, biennale d’art contemporain. 

 

 

Sur

 

« Frank Smith est un des plus fascinants et énigmatiques poètes d'aujourd'hui. Par "énigmatique", il faut entendre ceci : un auteur qui fait résonner la poésie comme énigme, comme question ― la question d'un "faire", d'une "poèsis" devenue sans autre fin et sans autre objet que le dépassement de cette double absence. Ses livres sont le cadeau de cette énigme, et des trouvailles virtuoses qu'ils déploient pour la faire respirer. »

Laurent de Sutter, philosophe

 

« Une parole précise, engagée, jamais superficielle ni gongorienne. »

Paul Ardenne, historien de l'art et commissaire d’expositions

 

« Les livres de Frank Smith transforment le monde en fragments – un inachèvement essentiel. Le monde perd son unité, sa stabilité, pour devenir un ensemble de possibles face auxquels se répète la question : qu’est-ce que le monde et comment peut-il être commun ? La réponse impliquant que l’inachèvement du monde, sa définition comme ensemble de possibles, sans unité ni identité, appellent un monde non identique mais commun. Ce questionnement définirait le langage de Frank Smith, questionnement qui, traversant le monde, en fait un questionnement. Par là, les rapports habituels du langage et du monde sont renversés : le langage produit le monde et le produit comme points de vue, flux de possibles. Mais ce renversement semble plus radical encore : en s’en tenant aux faits, à leur pluralité hétérogène, l’horizon de cette poésie n’est-il pas, au lieu de parler du monde, de laisser le monde parler, d’inscrire le langage du monde – que le monde tel qu’il est parle, que la multiplicité qu’il est s’inscrive sur la page, disant ses voix multiples et la communauté paradoxale de ces voix ? »

 

Jean-Philippe Cazier, Mediapart

 

  

 

Derniers ouvrages parus :

 

Katrina, Isle de Jean Charles, Louisiane, L'Attente, 2015

 

Fonctions Bartleby, Bref traité d'investigations poétiques, Le Feu Sacré, 2015

 

Le Film des visages, Plaine page, 2016

 

En procès. Une histoire du XXe siècle, Inculte, 2016 (Collectif Inculte)

 

Choeurs politiques, L'Attente, 2017 

 

Le Film de l'impossible, Plaine page, 2017

 

Vingt-quatre états du corps par seconde, avec Jean-Philippe Cazier, Lanskine, 2018

 

Un Film à jamais, Plaine page, 2019

 

Pour parler, 115 sonnets de Frank Smith avec des dessins de Julien Serve, Créaphis, 2019

 

 

 

Derniers films réalisés :

 

Le Film des questions

Commande du Centre Pompidou, présenté dans le cadre d'Hors Pistes 2015

Le Film des visages

Commande du Centre Pompidou, présenté dans le cadre d'Hors Pistes 2016

Les Films du monde / 19 Cinétracts

Présenté au Centre Pompidou dans le cadre d'Hors Pistes 2016

Le Film de l'impossible

Présenté au Centre Pompidou dans le cadre d'Hors Pistes Production 2017

Le Film du dehors

Installation vidéo présentée au Centre Pompidou dans le cadre d'Hors Pistes 2018

Choeurs politiques

Performance filmique contributive présentée au Centre Pompidou dans le cadre d'Hors Pistes 2018

Les Films du monde / 50 Cinétracts + 1

Galerie Analix Forever et Centre de la Photographie Genève

Un Film à jamais

Présenté au Centre Pompidou dans le cadre d'Hors Pistes 2019 

 

 

*

 

Interventions publiques 

[expositions/projections/performances/conférences/colloques] :

 

Museum Of Contemporary Art (Los Angeles)・Beyond Baroque (Los Angeles)・Steven Kasher Gallery (New York City)・Goethe-Institut (New York City)・Art Omi (New York)・Ferenczy Museum (Szentendre, Hongrie) ・Este Arte (Punta del Este, Uruguay)・Biennale de VeniseWARM Festival (Sarajevo)・Station (Beyrouth)・Pera Museum (Istanbul)・Festival de poésie de Trois-Rivières (Québec)・Galerie Analix Forever (Genève)・Centre de la Photographie Genève ・ArtGenève・Festival international des droits humains (Genève)・Théâtre de la Tournelle (Orbe, Suisse)Château de Penthes (Genève)Château de Lavigny (Lausanne)・Fondation Jan Michalski (Montricher, Suisse)・City Sonic (Mons)・Art Pur Gallery & Hafez Gallery (Riyad & Djeddah, Arabie Saoudite)CNEAI (Pantin)・MAC/VAL (Vitry)・La Maison Rouge (Paris)・La Gaîté Lyrique (Paris)・Centre Georges-Pompidou (Paris)・Maison de la Poésie (Paris)・Médiathèque Marguerite Duras (Paris)・Médiathèque Marguerite Audoux (Paris)・Paris en toutes lettres・La Fémis (Paris)・La Colonie (Paris)・Le Silencio (Paris)・Musée de la chasse et de la nature (Paris)・Musée Victor Hugo (Paris)・SGDL (Paris)・Maison des fougères (Paris)・Galerie Vanessa Quang (Paris)・Théâtre Ouvert (Paris)・Topographie de l’Art (Paris)・Mona Bismarck American Center (Paris)・Fondation LVMH (Paris)・Salon Galeristes (Paris)・École supérieure des arts et industries graphiques Estienne (Paris)・La Terrasse, Espace d’art de Nanterre・Centre d'Art et Photographie de Lectoure・Biennale d'Art Contemporain d'Anglet・CAPC (Bordeaux)・Escale du livre (Bordeaux)・Lire en poche (Bordeaux)・Théâtre National de Bordeaux・Festival America (Vincennes)・Archives nationales (Pierrefitte-sur-Seine & Paris)・Kunsthalle (Mulhouse)Les Correspondances de Manosque・Montevideo (Marseille)・MAC (Marseille)・FRAC PACA (Marseille)・Centre international de poésie de Marseille・Manifesten (Marseille) ・ La Friche Belle de mai (Marseille)・ Hôtel des Arts & Théâtre de la Liberté (Toulon) ・ Le Vif du sujet (Montpellier)・La Panacée (Montpellier)・CRL Bourgogne・Festival Midi-minuit (Nantes)・Festival Poéma (Nancy)・IMEC (Caen)・Studio national des arts contemporains Le Fresnoy・Festival Hors Limites en Seine-Saint-Denis・Côté Court (Pantin)・Espace Khiasma (Les Lilas)・Domaine départemental de Chamarande・Centre d'art contemporain de Montélimar・Abbaye de Noirlac-centre culturel de rencontre・Voix Vives Méditerranée (Sète)・École Nationale Supérieure de Lyon・École Supérieure des Beaux-Arts de Nîmes・École Régionale des Beaux-Arts de Rouen・École Supérieure des Beaux-Arts de Tours-Angers-Le Mans・CDR Tours・Université d'Aix・Université Paul Valéry-Montpellier・Université Rennes 2・Université Artois-Arras・Université Jules Verne-Amiens・Université ESIT-Paris 3・Université de Nanterre・Université Champollion-Albi・Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3-ENS Ulm・University of Kent・Assises de la traduction littéraire d’ArlesUniversité de Montréal, etc.

 

 

 

Choix d'articles parus dans la presse (voir détails ici) :

 

Fin de la représentation, par Véronique Bergen, Art press, décembre 2017 (voir ci-dessous)

 

Fin de la représentation, Frank Smith, Chœurs politiques, par Jean-Philippe Cazier, Diacritik

 

Frank Smith : La poésie est-elle une solution ?, Entretien avec Amaury da Cunha, Diacritik

 

Frank Smith, la non-préférence créatrice, par Amaury da Cunha, Le Monde

 

Les bonnes résolutions de Frank Smith, par Alain Nicolas, L'Humanité

 

Fonctions Bartleby, par Jean-Paul Gavard-Perret, le littéraire

 

Frank Smith : Toujours faire avec, même contre, par Guénaël Boutouillet, Ciclic

 

Frank Smith : Poétique de la circulation, par Jean-Philippe Cazier, Mediapart

 

Vertige et résolution : pilotage Frank Smith, par Claro

 

Book of the year : Guantanamo, by David Shook, The Huffington Post

 

On est un journal, par Frank Smith, Libération

 

Frank Smith : Objectif Gaza, par Amaury da Cunha, Le Monde

 

Frank Smith : La poésie se forge à l'épreuve du plomb, par Alain Nicolas, L'Humanité

 

Frank Smith : Le Film des questions, par Jean-Philippe Cazier, Mediapart

 

Ce qui nous lie, par Frank Smith, Mouvement

 

 

 

 

Actualités : NEWS

Art press, décembre 2017
Art press, décembre 2017
Le Monde du 17 décembre 2015
Le Monde du 17 décembre 2015
Les InrocKuptibles du 17 juin 2015
Les InrocKuptibles du 17 juin 2015
L'Humanité du 6 juin 2013
L'Humanité du 6 juin 2013