//  ÉCRIRE  N'EST  PAS  REPRÉSENTER.  ON  NE  RECHERCHE  PAS  UNE  ADÉQUATION AVEC  UNE  SUPPOSÉE  RÉALITÉ  OBJECTIVE,  MAIS  DES  EFFETS  DE  RÉEL  QUI RELANCENT  ET  LA  VIE  ET  LA  PENSÉE,  DÉPLACENT  LES  ENJEUX  DU  MONDE,  LES FONT  REBONDIR  PLUS   LOIN,  AILLEURS  ET  AUTREMENT  //

 

 

 

 

« Artisan du langage » selon la poète conceptuelle américaine Vanessa Place, Frank  Smith est écrivain et poète, vidéaste et réalisateur. Il vit à Paris et Los Angeles. Il est représenté par la Galerie Analix Forever (Genève). 

 

Frank Smith a publié à ce jour une douzaine de livres ainsi que de nombreux textes en revues (Nioques, IfChimères, Hippocampe, Frog, Lignes, etc.). Il développe depuis la parution de Guantanamo (Seuil, Coll. Fiction & Cie, 2010, et Les Figues Press, praise by Avital Ronell, Los Angeles, 2014), sacré meilleur livre de l'année par The Huffington Post aux Etats-Unis, une poétique de la « co-errance ».

Par ailleurs, et dans le prolongement de ces investigations poétiques, Frank Smith est vidéaste et réalise des films ou « film-poésies », qui ont fait l'objet d'une rétrospective au Centre Pompidou en 2015 et 2016 (Festival Hors Pistes).

  

Frank Smith est également éditeur : il dirige avec Antoine Dufeu la revue critique et clinique de poésie RIP (lancement septembre 2016), et est directeur de la collection de livres/CDs d'artistes « ZagZig » qu'il a fondée aux éditions Dis Voir.

 

Par ailleurs, il est l'auteur d'une oeuvre multimédia consacrée aux migrants en Méditerranée, Il était si foix sur la terre, réalisée pour Museum Fiction, dans l'application numérique du Centre Pompidou (2016), et d'un dispositif numérique en ligne, consacré aux concepts de Gilles Deleuze, deleuzemories

 

Il a longtemps été producteur-radio à France Culture, où il a coordonné l'émission La poésie n'est pas une solution (2012) et co-dirigé avec Philippe Langlois le programme culte de création sonore, L'Atelier de création radiophonique, de 2001 à 2011. Il est l'auteur de nombreuses fictions et documentaires radiophoniques par ailleurs.

 

 

Il a aussi fait partie de la rédaction du journal L'Impossible de Michel Butel,  collaboré à la revue Mouvement, et animé le dispositif « Poé/tri » d'entretiens avec des poètes pour nonfiction.fr, Le portail des livres et des idées.

 

 

« Frank Smith est un des plus fascinants et énigmatiques poètes d'aujourd'hui. Par "énigmatique", il faut entendre ceci : un auteur qui fait résonner la poésie comme énigme, comme question  la question d'un "faire", d'une "poèsis" devenue sans autre fin et sans autre objet que le dépassement de cette double absence. Ses livres sont le cadeau de cette énigme, et des trouvailles virtuoses qu'ils déploient pour la faire respirer. » 

(Laurent de Sutter, philosophe)

  

« Une parole précise, engagée, jamais superficielle ni gongorienne. » 

(Paul Ardenne, historien de l'art et curator)

 

 

Ses investigations, à la jonction du poétique, du politique et de l'image, ont été présentées sous forme de conférences, performances, expositions, projections, installations, dans de nombreux festivals, galeries et centres d'art parmi lesquels :

 

・En 2015 : Centre Pompidou ; Théâtre Ouvert, Paris ; Pera Museum, Istanbul ; Istanbul Contemporary ; Station, Beyrouth ; Biennale d'Art nOmad, Marseille-Venise...

 

En 2016 : Centre Pompidou ; La Littorale, Biennale internationale d'Art Contemporain d'Anglet ; L'été photographique, Centre d'Art et Photographie de Lectoure ; Sarajevo WARM Festival, etc. Bourse Hors Les Murs Stendhal en Californie.

 

En 2017, Frank Smith s'associe à la chorégraphe Mylène Benoît pour la création d'une pièce chorégraphique, Coalition, présentée dans le cadre du Festival Concordan(s)e

Il crée par ailleurs un texte inédit, Choeurs politiques, Poème dramatique pour voix (à paraître aux éditions de l'Attente en août), en collaboration avec le metteur en scène Michael Martin-Badier, dans le cadre d'une résidence à Equinoxe - scène nationale de Châteauroux, pour le festival Les Futurs de l'Ecrit, un projet initié par l'Abbaye de Noirlac - Centre culturel de rencontre, en juin.

Projection de son dernier film au Centre Pompidou, Le Film de l'impossible, dans le cadre du Festival Hors Pistes, le 17 septembre. 

 

En mai 2018, Frank Smith présentera une nouvelle exposition, Les Films du monde ou 68 cinétracts, à la Galerie Analix Forever (Genève), à l'occasion des cinquante ans de mai 1968, hommage post-mimétique à Chris Marker et Jean-Luc Godard, et participera à l'exposition collective Art & Prison, présentée par la curatrice Barbara Polla, à Hobart, Tasmanie, en juin. 

   

 

 

― Derniers ouvrages parus :

Katrina, Isle de Jean Charles, Louisiane (Éditions de l'Attente, juin 2015), 

Fonctions Bartleby, Bref traité d'investigations poétiques (Éditions Le Feu Sacré, déc. 2015)

Le Film des visages (Éditions Plaine page, mai 2016)

Contribution dans le cadre du collectif Inculte à l'ouvrage : En procès. Une histoire du XXe siècle, janvier 2016

 

― Derniers films réalisés

Le Film des visages, commande du Centre Pompidou, 2016

Les Films du monde / 19 cinétractsprésenté le 6 mai 2016 dans le cadre du Festival Hors Pistes

Le Film des questions, commande du Centre Pompidou, présenté dans le cadre du Festival Hors Pistes 2015

  

 

 

 

*

 

 

PORTFOLIO (cliquer)

 

*

 

En agent de liaison, son travail d’écrivain, se modulant entre événements catastrophiques contemporains, vies précaires et communautés, le conduit à pratiquer le traitement (factuel et disposital) de textes dans la mouvance notamment des poètes objectivistes américains ― hommage post-mimétique en traître à l’écriture.

« Les livres de Frank Smith transforment le monde en fragments – un inachèvement essentiel. Le monde perd son unité, sa stabilité, pour devenir un ensemble de possibles face auxquels se répète la question : qu’est-ce que le monde et comment peut-il être commun ? La réponse impliquant que l’inachèvement du monde, sa définition comme ensemble de possibles, sans unité ni identité, appellent un monde non identique mais commun. Ce questionnement définirait le langage de Frank Smith, questionnement qui, traversant le monde, en fait un questionnement. Par là, les rapports habituels du langage et du monde sont renversés : le langage produit le monde et le produit comme points de vue, flux de possibles. Mais ce renversement semble plus radical encore : en s’en tenant aux faits, à leur pluralité hétérogène, l’horizon de cette poésie n’est-il pas, au lieu de parler du monde, de laisser le monde parler, d’inscrire le langage du monde – que le monde tel qu’il est parle, que la multiplicité qu’il est s’inscrive sur la page, disant ses voix multiples et la communauté paradoxale de ces voix ? »

(Jean-Philippe Cazier, Mediapart)

 

De la base pénitentiaire américaine de Guantanamo au conflit israélo-palestinien, en passant par la guerre en Libye, le génocide au Congo, les révolutions du Printemps arabe, le chaos irakien, la condition des populations autochtones aux USA, etc., cette pratique poétique et politique cherche à réduire les failles actuelles du réel en faisant entrer dans le champ de la représentation des sujets et objets qui n’y avaient pas part jusque-là. Sont ainsi interrogées, depuis des états de faits, différentes formes d'invisibilité pour tenter au moyen de la post-poésie et du tiers-cinéma de les distinguer du flux ininterrompus des mots et des images.

« Le problème de la création contemporaine ce serait peut-être l’événement, si l’on entend par "événement" non pas un fait, un état de choses, mais l’irruption d’une série de possibles irréductibles comme nouvelle configuration du monde, comme rupture dans le monde et advenue d’autres possibles du monde. A l’intérieur de ce questionnement contemporain, les livres de Frank Smith occupent sans doute une place de plus en plus importante dans la mesure où, de livre en livre, il déplie de la manière la plus directe, selon des modalités sans cesse variées, mettant au jour de nouveaux possibles, ce problème lui-même qui est autant le problème du monde que de la pensée : ouvrir le monde, construire le plan virtuel à la surface duquel quelque chose de nouveau peut advenir et persister dans sa nouveauté – celle d’un autre monde ou d’autres du monde, d’autres mondes coexistants, formant la communauté paradoxale, car multiple, de possibles par lesquels notre rapport au monde et à nous-mêmes ne peut qu’être lui aussi changé, et vivre. » (Ibid.)

 

Avec Guantanamo, publié en 2010 au éditions du Seuil (Coll. « Fiction & Cie ») et en 2014 aux États-Unis (Les Figues Press, Los Angeles, traduction de la poète conceptuelle Vanessa Place), sacré meilleur livre de poésie de l'année par The Huffington Post aux Etas-Unis et nominé pour les PEN America Awards — « un texte mutant, errant aux confins de Kafka, Lyotard et WC Williams », selon la philosophe Avital Ronell —, Frank Smith inaugure ainsi, à partir de documents et d'archives, une série d’investigations poétiques en phase avec les conflits majeurs du monde contemporain.

 

Guantanamo a été porté à la scène par Eric Vigner avec L'Académie (65 représentations : notamment au Théâtre National de Strasbourg ; CDDB Lorient, Théâtre National de Bordeaux, CDN Orléans, CDR Tours, Comédie de Reims, etc.). 

Ce texte-récitatif a également fait l'objet d'une installation vidéo présentée à l'Institut des beaux-arts de Besançon (mars 2015).

 

 

 

 

******

 

Multiples interventions publiques

(conférences / colloques / expositions / projections / lectures élémentaires ou augmentées) :

 

CNEAI ; MAC/VAL ; Maison Rouge ; Gaîté Lyrique ; Centre Pompidou ; Maison de la Poésie ; Médiathèque Marguerite Duras ; Médiathèque Marguerite Audoux ; Paris en toutes lettres ; Femis ; La Colonie ; Le Silencio ; Musée de la chasse et de la nature ; SGDL ; Maison des fougères ; Galerie Vanessa Quang ; Théâtre Ouvert ; Topographie de l’Art ; Mona Bismarck American Center ; Fondation LVMH (Paris) / Centre d'Art et Photographie de Lectoure / La littorale, Biennale d'Art Contemporain d'Anglet / CAPC ; Escale du livre ; Lire en poche ; TNB (Bordeaux) / Festival America, Vincennes / Khiasma, Les Lilas ; Archives nationales, Pierrefitte-sur-Seine ; Les Correspondances de Manosque / Montévidéo ; MAC ; FRAC PACA ; CipM ; Manifesten ; La Friche Belle de mai (Marseille) / Hôtel des Arts et Théâtre de la liberté (Toulon) / Le Vif du sujet-Montpellier Danse ; La Panacée (Montpellier) / CRL Bourgogne / Festival Midi-minuit, Maison de la Poésie de Nantes / Festival Poéma (Nancy) / City Sonic (Mons) / IMEC (Caen) / Studio national des arts contemporains Le Fresnoy / Festival Hors Limites en Seine-Saint-Denis ; Côté Court, Pantin ; Espace Khiasma, Les Lilas ; Archives nationales, Pierrefitte-sur-Seine / Domaine départemental de Chamarande / Centre d'art contemporain de Montélimar / Voix Vives Méditerranée, Sète / MOCA ; Beyond Baroque (Los Angeles) / Goethe-Institut, New York ; French Embassy, New York / WARM Festival Sarajevo / Station, Beyrouth / Pera Museum Istanbul ; Istanbul Contemporary / Festival de poésie de Trois-Rivières, Québec / Galerie Analix Forever ; Centre de la photographie ; Festival international des droits humains, Genève / École Supérieure des Beaux-Arts de Nîmes / Ecole Régionale des Beaux-Arts de Rouen / Ecole Supérieure des Beaux-Arts Tours Angers Le Mans / CDR Tours / Université d'Aix / Université Paul Valéry-Montpellier / Université Rennes 2 / Université Artois-Arras / Université Jules Verne-Amiens / Université ESIT-Paris 3 / Université de Nanterre / Université Champollion-Albi / Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3-ENS Ulm / University of Kent / Assises de la traduction littéraire d'Arles...

 

 

➝  Sont parus récemment :

  

                       Le Film des questions, Plaine page, 2014

 

                       Guantanamo , Les Figues Press, Los Angeles, 2014

 

                        Surplis, Argol, janvier 2015

 

                        ・Katrina. Isle de Jean Charles (Louisiane), L'Attente, juin 2015

 

                            ・Résolution des faits, Fidel Anthelme X, octobre 2015 

 

                        ・Fonctions Bartleby, Bref traité d'investigations poétiques,

                           Le Feu sacré, décembre 2015

 

                        ・Le Film des visages, Plaine page, 2016

 

  

 

 ➝  Quelques articles (voir détails ici) :

 

Frank Smith : La poésie est-elle une solution ? (Entretien avec Amaury da Cunha), Diacritik

 

Frank Smith, la non-préférence créatrice, par Amaury da Cunha, Le Monde

 

Les bonnes résolutions de Frank Smith, par Alain Nicolas, L'Humanité

 

Fonctions Bartleby, par Jean-Paul Gavard-Perret, le littéraire

 

Frank Smith : Toujours faire avec, même contre, par Guénaël Boutouillet, Ciclic

 

Frank Smith : Poétique de la circulation, par Jean-Philippe Cazier, Mediapart

 

Vertige et résolution : pilotage Frank Smith, par Claro

 

Book of the year : Guantanamo, by David Shook, The Huffington Post

 

On est un journal, par Frank Smith, Libération

 

Frank Smith : Objectif Gaza, par Amaury da Cunha, Le Monde

 

Frank Smith : La poésie se forge à l'épreuve du plomb, par Alain Nicolas, L'Humanité

 

Frank Smith : Le Film des questions, par Jean-Philippe Cazier, Mediapart

 

Ce qui nous lie, par Frank Smith, Mouvement

 

Autres : ici

 

 

 

 ➝  Actualités : NEWS

 

 

 ➝

Le Monde du 17 décembre 2015
Le Monde du 17 décembre 2015
Les InrocKuptibles du 17 juin 2015
Les InrocKuptibles du 17 juin 2015
L'Humanité du 6 juin 2013
L'Humanité du 6 juin 2013