"L   A     P   O  E  S I E   N' E S T   P A S   U N E  SOLUTION"*

 

 

Une émission consacrée à la poésie contemporaine des cinq continents

Proposée par Frank Smith 

 

 

France Culture,

du 24 juillet au 23 août 2012,

du lundi au vendredi, de 15 h à 16 h

 

________________________

_________________________

 

Production et présentation : Frank Smith

Réalisation : Gilles Mardirossian

Identité sonore originale : Laurie Anderson

Aide à la production : Daphnée Breytenbach

 

 

La poésie n'est pas une solution* est un rendez-vous radiophonique estival qui se propose de donner à entendre les voix poétiques contemporaines majeures du monde entier. Il est traversé par la notion de plateau (Deleuze & Guattari), qui est cette « multiplicité connectable avec d'autres », et de zigzag, qui est le mouvement propre à tout acte de création.

Il veut libérer le « plaisir du texte » et interroger les dispositifs de création poétique actuelle à travers des entretiens, des lectures, des essais radiophoniques, des poèmes sonores, des archives. De quelle manière ça crée et sous quelle interaction. Process et devenir : la poésie est-elle une solution ?

 

 

Générique de début

 

Page Facebook  

Presse

Manifeste pour une poésie multiple - Le Monde du 30 juillet 2012
Le Monde.pdf
Document Adobe Acrobat 610.9 KB

LE MONDE / 29 juil. 2012 / Hélène Delye

 

Manifeste pour une poésie multiple

 

Cet été, sur France Culture, Frank Smith explore le champ poétique contemporain

Les titres d’émissions employant une forme négative sont rares, voire inexistants. Alors d’emblée, « La poésie n’est pas une solution », la collection d’émissions de Frank Smith diffusée cet été sur France Culture, sonne comme une provocation, un manifeste même. « Ah, je suis très fier de mon titre ! » , lance avec espièglerie le concepteur de ce programme. Fin connaisseur de la poésie, dont il est lui-même auteur, Frank Smith a dirigé l’Atelier de création radiophonique de France Culture pendant une dizaine d’années.

« En premier lieu, explique-t-il, le titre fait très précisément référence au travail critique mené par le poète Jean-Marie Gleize, à qui j’ai consacré la première émission de cette collection [diffusée le 23 juillet]. Pour lui, la poésie est une opération pratique, concrète, où l’on pense l’art comme un acte. L’objectif de cette émission est également d’aller prospecter ailleurs que dans les canons habituels de la poésie classique, du côté d’autres disciplines artistiques, comme les poèmes sonores ou la musique, par exemple. Il s’agit d’interroger les dispositifs multiples de la création poétique contemporaine. »

 

INVENTER UN LANGAGE SONORE

A la fois exigeant et enveloppant, ce programme n’a donc rien d’une anthologie ronflante de la poésie qui se résumerait à des lectures ou à des entretiens radiophoniques feutrés. Parfois ardue et pourtant incroyablement captivante, « La poésie n’est pas une solution » rassemble des poètes et plus largement des praticiens de la poésie issus des cinq continents. On y trouve, pour la France, l’inventeur de la poésie sonore Bernard Heidsieck et le musicien Rodolphe Burger, l’étrange performeur et musicien américain devenu femme Genesis Breyer P. Orridge, la poète québécoise DeniseDesautels, le Tunisien Adam Fathi ou encore le Japonais Gôzô Yoshimasu.

Au-delà de l’entretien, il s’agit surtout de mettre en sons les textes et les propositions poétiques les plus variées, y compris les plus radicales. Le travail de Genesis Breyer P. Orridge (émission du lundi 30 juillet) s’inscrit certainement parmi celles-ci. Influencé par le dadaïsme, précurseur de la musique industrielle, proche de l’écrivain William S. Burroughs (1914-1997), le performeur explique avoir toujours fait des collages verbaux et écrit des poèmes.

« Les collages créent des mondes, des images visuelles de choses qui ne pourraient exister autrement » , précise-t-il, expliquant aimer « plus encore les interactions que les mots eux-mêmes ». Avant de conclure : « On n’est jamais fatigué de jouer avec les mots. Comme le disait Burroughs, c’est un futur, une exploration. »

Réalisée par Gilles Mardirossian en collaboration avec Laurie Anderson, cette émission invente chaque jour un langage sonore pour pénétrer l’oeuvre d’un auteur. Et cela procure un vrai plaisir à l’écoute.

bibliotheque de Landivisiau
Puis à partir de 15h00, "La poésie n'est pas une solution". Une émission intelligente, voire brillante, sur la poésie contemporaine. Au programme : ce mardi une ...

landibiblog.over-blog.com/article-un-ete-de-radio-108649230...

 

Poésie en action - Les Inrocks du 18 juillet 2012
Les Inrocks.pdf
Document Adobe Acrobat 267.4 KB

 

 

 

 

P R O G R A M M E

 

 

 

Semaine 1 Europe


Lundi 23 juillet : Poésie & politique (France)

 

Entretien avec Jean-Marie Gleize 

Texte de Jean-Marie Gleize dit par l'auteur
Texte d'
Hugues Jallon dit par l'auteur


À l'occasion de la parution de l'ouvrage collectif Toi aussi, tu as des armes, La fabrique éditions, 2011


« Les auteurs qui ont accepté de participer au projet ne sont pas reliés uniquement par le refus de ce qu’on appelle d’habitude poésie : dans une grande diversité – dont ce livre rend compte –, leur écriture est hantée par la politique, bien que celle-ci soit rarement le thème dominant de leur travail. Alors, où se loge-t-elle ? Moins dans un style que dans un effort constant pour renouveler la construction, l’agencement et les enjeux du livre, et de ce qui, au-delà même de l’objet livre, poursuit l’analyse critique de nos mondes. La poésie telle qu’ils l’envisagent est une opération pratique, concrète, où l’on ne se raconte pas d’histoires et où l’on pense l’art comme un acte – individuel, certes – mais aussi comme un lieu public – une scène ouverte. » (Extrait de la 4e de couverture)

 

Écrivain et critique, longtemps enseignant à l’École Normale Supérieure de Lyon où il a dirigé le Centre d'études poétiques durant dix ans, Jean-Marie Gleize est une figure majeure dans le champ de la littérature contemporaine. Il est connu notamment pour avoir cherché à penser l'idée de littéralité en poésie. Bibliographie sélective : Le Principe de nudité intégrale, Seuil, 1995 ; Les Chiens noirs de la prose, Seuil, 1999 ; Néon, Seuil, 2004 ; Film à venir, Seuil, 2007 ; Sorties, Questions Théoriques, 2009 ; Tarnac, un acte préparatoire, Seuil, 2011.

 

Hugues Jallon est l'auteur de trois livres : La Base. Rapport d'enquête sur un point de déséquilibre majeur en haute mer [une histoire de l'après-guerre], Le Passant, 2004 ; Zone de combat, Verticales, Paris, 2007 (Prix de l'inaperçu 2008) et Le début de quelque chose, Verticales, Paris, 2011.

 

!! Ecouter ici

 

*


Mardi 24 juillet : « Drums between the bells » par Brian Eno & Rick Holland (Grande-Bretagne) 


Une pièce sonore de Brian Eno (musique) & Rick Holland (texte)

Traduction originale de l'anglais par Marie B. Borel & Jeremy V. Robert
Textes dits en français par Barbara Carlotti & Adrien Michaux


« Brian Eno s'associe avec le poète Rick Holland pour un opus où prédomine la voix, monocorde, filtrée ou séquencée, mais la plupart du temps sur un mode de spoken-word. Dans ce patchwork sonique, on relèvera les indices probants de ce qui fait depuis des décennies la couleur musicale d'Eno, de l'empilage de synthétiseurs à quelques guitares impressionnistes, en passant par des percussions allusives alimentant d'aussi riches que discrètes polyrythmies, et autre réverbération ténue. Quant aux différents intervenants, leurs performances vocales sont utilisées à l'instar d'une pâte sonore supplémentaire, les mots devenant percussifs, les textes de Rick Holland générateurs de mélodies, à l'exception des deux thèmes conclusifs, véritables chansons totalement prises en charge par le patron, et de par le fait musiques les plus évidentes de l'opus. Entre aléatoire et élitisme revendiqués, Brian Eno s'interroge ici sur la place que doit occuper aujourd'hui la poésie. Et, comme à l'habitude chez lui, il se garde bien de répondre à la question. » Christian Larrède

 

! !  Ecouter ici

 

 

*

 

Mercredi 25 juillet : « Questio de Dido »  d'Anne-James Chaton (France/Italie) 


Un poème sonore d'Anne-James Chaton

Une visite en profondeur de Naples, ville mythique, à travers la recherche du manuscrit de L'Enéïde de Virgile, que la rumeur prétend caché dans le château de l’Œuf...
Anne-James Chaton se fait enquêteur, à la recherche du texte perdu. Tout autour de cette investigation impossible, se construit la mémoire d'une ville, se superpose la parole des Napolitains.
 


Anne-James Chaton a publié cinq livres aux éditions Al Dante et a rejoint le label allemand Raster-Noton en 2011 avec Événements 09 puis Décade publié en 2012. Il a donné de nombreuses performances en France et à l’étranger. Il a travaillé avec le groupe de post-rock hollandais The Ex, composé la pièce Napoli Napoli avec le metteur en scène Benoît Bradel, publié un album, Le Journaliste (2008), avec le guitariste anglais Andy Moor avec lequel il développe depuis 2011 la série Tansfer, projet de quatre 45 T. Il a collaboré aux albums Unitxt (2008) et Univrs (2011) de l’artiste allemand Carsten Nicolaï aka Alva Noto. En janvier 2009, il a créé le trio Décade, avec Andy Moor et Alva Noto. Il a également créé la pièce Black Monodie avec Philippe Menard pour la 64e édition du festival d’Avignon. Le livre/CD Questio de Dido est publié aux éditions Al Dante.

 

! !  Ecouter ici

 

*

 

Jeudi 26 juillet : Bernard Heidsieck (France)


Entretien avec
Bernard Heidsieck

Poèmes sonores de Bernard Heidsieck


Bernard Heidsieck est né en 1928. Il est dès 1955, à Paris, l'un des pionniers de l'effervescente et cosmopolite « poésie sonore », bientôt rebaptisée par lui « poésie action ». Son œuvre inclassable et libre apparaît comme une des plus inventives et des plus marquantes de la seconde moitié du XXe siècle. Animé par un inlassable désir de poésie, il réclame et élabore une poésie « debout », prenant compte, à voix le corps, toute la langue et tout l'homme dans la langue. La plupart des oeuvres de Bernard Heidsieck sont publiées aux éditions Al Dante.

À noter un film en cours de réalisation : Bernard Heidsieck, la poésie en action, par Anne-Laure Chamboissier & Philippe Franck.

 

! !  Ecouter ici

 

*

 

Vendredi 27 juillet : « Le Cantique des cantiques & hommage à Mahmoud Darwich » par Rodolphe Burger (France) 


Un poème sonore de Rodolphe Burger (guitare, chant), avec Julien Perraudeau (basse, clavier), Mehdi Haddab (oud), Yves Dormoy (électro, clarinette), Ruth Rosenthal (chant) & Rayess Bek (chant)

Cette pièce, issue d'un spectacle créé en mars 2010 sur le plateau du Théâtre Molière à Sète, est un double hommage rendu à Alain Bashung et à Mahmoud Darwich, une mise en miroir de deux chants d'amour.

Le Cantique des cantiques est interprété dans une version à deux voix, le texte hébreu étant dit par la chanteuse israélienne Ruth Rosenthal, du groupe Winter Family. La deuxième partie est une nouvelle création musicale à partir du poème S'envolent les colombes, à l'évidence une « réponse » arabe au Cantique.

 

L'auteur, compositeur, producteur, éditeur, organisateur de festivals, chanteur et guitariste alsacien Rodolphe Burger reste indéfectiblement attaché au groupe Kat Onoma, qu'il a dirigé de 1986 à 2004. Ses expériences musicales en solitaire lui ont permis de croiser Françoise Hardy, Jeanne Balibar, Jacques Higelin ou encore Alain Bashung... En 2012, ce fan du Velvet Underground rend un hommage à son groupe préféré à travers un spectacle inédit, This is Velvet Underground song that I 'd like to song.

 

! !  Ecouter ici

 

**

 


Semaine 2 Amérique du Nord 



Lundi 30 juillet : Genesis Breyer P-Orridge (États-Unis)


Entretien avec Genesis Breyer P-Orridge
Textes dits par Jean-Pierre Petit

Genesis Breyer P-Orridge née Neil Andrew Meigson des groupes Throbbing Ghristle et Psychic TV, est une figure de proue du rock britannique, connue dans le monde entier depuis les années 70 comme précurseur de la musique industrielle. Genesis a fait partie du groupe COUM Transmissions (d'influence dadaïste), et a été très proche des écrivains William S. Burroughs et Brion Gysin, qui l'ont initiée notamment à la technique du « cut-up ». Personnage atypique, ses réflexions sur le genre ont débuté très tôt et sont inextricables de son art, de ses textes poétiques, de ses transformations corporelles et de sa vie amoureuse.

 

! ! Ecouter ici

 

*

 

Mardi 31 juillet : Denise Desautels (Québec)


Entretien avec
Denise Desautels
Textes dits par Raphaëlle Gitlis

Née à Montréal, Denise Desautels a publié une quarantaine de recueils de poèmes, récits et livres d'artiste, qui lui ont valu de nombreux prix, parmi lesquels le prix Athanase-David, la plus haute distinction accordée en littérature par le gouvernement du Québec. Dernier ouvrage paru : L'angle noir de la joie, Arfuyen, 2011. 


Remerciements au Festival International de Poésie de Trois-Rivières (Québec)

 

! ! Ecouter ici

 

*

 

Mercredi 1er août : Une anthologie parlée d'Allen Ginsberg (États-Unis)

 

Une anthologie parlée est un recueil d'entretiens accordés par un poète une vie durant et puisés dans les archives sonores de l'INA. L'occasion de percevoir sur quoi les mouvements d'une œuvre se fondent et comment la voix et le souffle de l'écrivain vibrent projectilement au fil du temps.

Allen Ginsberg, né le 3 juin 1926 à Newark et mort le 5 avril 1997 à New York, est un poète américain, l'un des membres fondateurs de la Beat Generation. La plupart de ses livres traduits en français sont publiés aux éditions Bourgois. Une exposition consacrée à Allen Ginsberg sera présentée simultanément au Centre Pompidou-Metz, au ZKM de Karsruhe, aux Champs libres de Rennes ainsi qu'au Studio National des Arts Contemporains du Fresnoy à partir du 31 mai 2013.

 

! ! Ecouter ici

 

*

 

Jeudi 2 août : Louise Dupré (Québec)

Entretien avec
Louise Dupré
Textes dits par Françoise Lebrun

Poète, romancière, dramaturge et essayiste, Louise Dupré a publié une vingtaine de titres, qui lui ont mérité de nombreux prix et distinctions. Elle participe régulièrement à des rencontres d'écrivains, et ses poèmes sont traduits en plusieurs langues. Dernier ouvrage paru : Plus haut que les flammes, Le Noroît, 2010.

Remerciements au Festival International de Poésie de Trois-Rivières (Québec)

 

! ! Ecouter ici

 

 

 Vendredi 3 août : Charles Reznikoff (États-Unis)


Entretien avec
Geneviève Cohen-Cheminet
Textes dits par Victor Ponomarev


À l'occasion de la parution de Témoignage, Les États-Unis (1885-1915), Récitatif, traduit de l'anglais par Marc Cholodenko, P.O.L, 2012

Charles Reznikoff (1894-1976) était avec Carl Rakosi, George Oppen et Louis Zukofsky l'un des quatre poètes du courant dit « objectiviste » américain, qui commencèrent à publier dans les années vingt du siècle dernier. De Charles Reznikoff ont été publiés en France, Témoignage, Les États-Unis, 1885-1890, un fragment du présent volume (Hachette/P.O.L, 1981, traduction par Jacques Roubaud), aujourd'hui épuisé ; Le Musicien, roman (P.O.L, 1986, traduction par Emmanuel Hocquard et Claude Richard) ; Holocauste (Prétexte, 2007, traduction par Jean-Paul Auxeméry). Témoignage, Les États-Unis, (1885-1915) est une vaste fresque pour décrire l'entrée des États-Unis dans l'ère moderne à travers la restitution minutieuse et la mise en forme de rapports d'audience de tribunaux amenés à juger aussi bien de conflits de voisinage ou de succession que d'accidents du travail ou de faits divers atroces. 


Geneviève Cohen-Cheminet est Professeur d’Études Américaines à l'Université Paris Sorbonne. Elle est membre du Centre de recherche VALE, École Doctorale IV, et rédactrice-en-chef de la revue électronique Sillagescritiques.org, consacrée aux Littératures anglophones et à l'Esthétique. Elle a publié de nombreux articles sur les poètes objectivistes ainsi que sur la poésie contemporaine américaine (Jerome Rothenberg, Charles Bernstein, Rosmarie Waldrop, Jen Bervin, etc.). Un livre issu de sa thèse est paru aux Presses Universitaires de Villeneuve d'Asq en 1996 : L'Entretien Infini : Modernité poétique et tradition appropriée dans l’œuvre de Charles Reznikoff.

 

! ! Ecouter ici


 

**

 

 

Semaine 3 Maghreb / Moyen-Orient / Maurice


Lundi 6 août : Moncef Ouhaibi (Tunisie) & Sonia Chiambretto (France/Algérie)


Entretien avec
Moncef Ouhaibi
Textes de
Moncef Ouhaibi dits par Gérald Kurdian
&

Entretien avec Sonia Chiambretto (en résidence en Algérie)

Textes inédits de Sonia Chiambretto dits par l'auteur


Moncef Ouhaibi est né non loin de Kairouan, en Tunisie, en 1949. Professeur de langue et littérature arabes à l’université, il est l’auteur de documentaires et de fictions, parmi lesquels Devant les portes de Kairouan ou Pays qui me ressemble, scénario consacré au voyage de Paul Klee à Kairouan en 1914. Il a également publié en arabe plusieurs recueils de poèmes – Table, Manuscrit de Tombouctou, Les affaires de la femme qui a oublié de grandir – qui font de lui l’une des grandes voix de la poésie tunisienne et arabe contemporaine. Il a publié en français Que toute chose se taise, aux éditions Bruno Doucey, en 2011.

 

Sonia Chiambretto est l'auteur de la Trilogie CHTO : Chto Interdit au moins de 15 ans, 12 Sœurs slovaques et Mon Képi Blanc (Actes Sud-Papiers, 2009). Elle travaille sur le recueil de témoignages, de traversées européennes, de passages aux frontières, de diverses communautés en lien avec la guerre ou l'exil. Elle multiplie les points de vue, travaille et écrit des langues françaises "étrangères", mixe textes et documents. Ses écrits ont été mis en scène, notamment par Hubert Colas dans le cadre du festival d'Avignon et du festival actOral à Marseille. À paraître : Une petite randonnée (Actes Sud-Papiers, 2012). 

 

! ! Ecouter ici

 

*


Mardi 7 août : Vénus Khoury-Ghata (Liban)


Entretien avec
Vénus Khoury-Ghata
Textes dits par Françoise Lebrun

Chant Roula Safar

Écrivain d'origine libanaise, Vénus Khoury-Ghata vit à Paris depuis 1972. Elle a publié une vingtaine de romans, et autant de recueils poétiques. Elle est membre de dix jurys littéraires dont ceux de l'Académie Mallarmé, et des prix Max-Pol Fouchet, Senghor, Yvan-Goll ainsi que du Prix des Cinq Continents de la Francophonie. Celle qui fut "Miss Beyrouth" en 1959 a obtenu le prix de poésie de l'Académie française en 2009 et le prix Goncourt de la poésie pour l'ensemble de son œuvre en 2011. Dernier ouvrage de poésie paru : Où vont les arbres ?, Mercure de France, 2011.

 

! ! Ecouter ici

 

*

 

Mercredi 8 août : Une anthologie parlée d'Andrée Chedid (Liban/Égypte)

Une anthologie parlée est un recueil d'entretiens accordés par un poète une vie durant et puisés dans les archives sonores de l'INA. L'occasion de percevoir sur quoi les mouvements d'une œuvre se fondent et comment la voix et le souffle de l'écrivain vibrent projectilement au fil du temps.

 

Textes d'Andrée Chedid dits par Barbara Carlotti

 

Andrée Chedid est née le 20 mars 1920, en Egypte, et décédée le 6 février 2011, à Paris. Cette poète d'origine libanaise est aussi la mère du chanteur Louis Chedid, de la peintre Michèle Chedid-Koltz et la grand-mère du chanteur Matthieu Chedid, dit "M". C'est en 1946 qu'elle s'installe définitivement à Paris, choisissant la langue française dans laquelle elle publiera le reste de son œuvre. L’œuvre d'Andrée Chedid est publiée aux éditions Flammarion.

 

! ! Ecouter ici

 

*

 

Jeudi 9 Août : Adam Fathi (Tunisie) 


Entretien avec Adam Fathi
Textes dits par Adrien Michaux

Né le 3octobre 1957 au sud de la Tunisie, Fathi Gasmi dit Adam Fathi est devenu, entre 1980 et 1990, l'un des poètes engagés les plus en vue de sa génération. Enseignant bilingue, diplômé de l’École Normale de Tunis, il fut écarté de l'enseignement durant les dernières années de Bourguiba puis contraint à la démission dès les premières années de Ben Ali. Son œuvre démontre d'un accord total entre un humanisme militant et une aventure poétique libre et exigeante. Il est chanté par la plupart des artistes engagés tunisiens et arabes. Adam Fathi est l'auteur d'une douzaine de livres, sans compter les recueils censurés. Il est aussi le traducteur en arabe de plusieurs écrivains de langue française dont Charles Baudelaire et Emil Cioran... 

 

! ! Ecouter ici


*


Vendredi 10 août : Catherine Boudet & Ananda Devi (Île Maurice)


Entretien avec
Catherine Boudet
Textes de
Catherine Boudet dits par Françoise Lebrun

&
Textes d'
Ananda Devi dits par Raphaëlle Gitlis

Née en 1968, Catherine Boudet est docteur en Science Politique de l'Institut d’Études Politiques de Bordeaux. Elle a enseigné une dizaine d'années à l'Université de La Réunion avant de s'installer à l'île Maurice comme journaliste. Elle est l'auteur de trois recueils de poésie, Résîliences (L'Harmattan, 2007), Le Barattage de la mer de lait (Ndzé, 2009) et Nos éparses nos sulfureuses, préfacé par Ananda Devi (Acoria, 2010).

Ananda Devi est née en 1957. Les parents de cette femme de lettres mauricienne sont d'origine indienne. Elle est très vite confrontée à plusieurs langues (le français, le créole, l'anglais et le telugu) et soutient un doctorat d'anthropologie sociale à l'Université de Londres. Après ses études, elle revient à sa première passion, la littérature, et publie son premier roman dans une maison d'édition africaine. Elle obtient le prix Louis Guilloux en 2010. Ses derniers recueils de poèmes sont : Quand la nuit consent à me parler (Bruno Doucey, 2011) et Les hommes qui me parlent (Gallimard, 2011). 

 

! ! Ecouter ici

 

 

**

 


Semaine 4 Asie / Océanie


Lundi 13 août : Régine Chopinot (France/Nouvelle-Calédonie), Anne Bihan (Nouvelle-Calédonie) & Marie Borel (France/Nouvelle-Zélande)

 

Une carte postale poétique sonore néo-calédonienne de Régine Chopinot

&
Textes d'
Anne Bihan dits par Adrien Michaux

&

Entretien avec Marie Borel (en résidence en Nouvelle-Zélande)
Textes inédits de
Marie Borel dits par l'auteur


En trente années de carrière, Régine Chopinot a vécu l'éclosion et le développement de la danse contemporaine. Depuis 2009, la chorégraphe s'aventure, questionne et approfondit sa recherche du corps en mouvement en lien avec la force de la parole auprès de cultures organisées par et sur la transmission orale, en Nouvelle-Calédonie, en Nouvelle-Zélande et au Japon. En 2012, la relation privilégiée initiée depuis 2009 avec Le Wetr de Drehu/Lifou aboutit à la création de Very Wetr ! au Festival d'Avignon où elle a présenté Délices en 1983 et Via en 1984.


Poète et dramaturge, Anne Bihan vit en Nouvelle-Calédonie. Elle est l’auteur entre autres d’un roman, Miroirs d’îles, d’une dizaine de spectacles pour la plupart créés en Bretagne et en Nouvelle-Calédonie. Elle publie régulièrement ― poésie, nouvelles, essais ― dans diverses revues et ouvrages collectifs, notamment Sillages d’Océanie, L’Archipel des lettres et Litterama’ohi, revue des écrivains de Polynésie française. Son dernier recueil s'intitule Ton ventre est l'océan (Bruno Doucey, 2011).


Marie Borel voyage, écrit, lit, traduit et parfois dessine et photographie. Elle est notamment l'auteur de : Priorité aux canards, éditions de L’Attente, 2008 ; Le monde selon Mr Ben, Fage éditions, 2008 ; Écrit sur du sable, contrat maint, 2008 ; Le Léopard est mort avec ses taches, (nouvelle édition) éditions de L’Attente, 2011.

 

! ! Ecouter ici

 

*


Mardi 14 août : « HK Live ! » de Jérôme Game (France/Chine)

Un poème sonore de
Jérôme Game

Carte postale radiophonique d'un séjour à Hong Kong à l'été 2010, HK Live ! dresse un portrait virtuel de la ville-Etat et voyage dans sa matière sonore, réelle comme fantasmée. Un narrateur circule sans frontières entre l'univers du cinéma asiatique et celui, prosaïque, de Hong-Kong aujourd'hui, saisi au micro portable. Transpercé par les bruits, voix, dialogues et humeurs de la ville comme de son reflet à l'écran, sous influence, il déambule verbalement entre ces univers comme une boule de flipper rebondit dans une boîte sous verre, propulsé par la matière sonore du tissu urbain (son grain, sa plastique, ses protagonistes).

Jérôme Game est écrivain. Son écriture se développe au travers de collaborations avec des plasticiens, musiciens, metteurs-en scène ou chorégraphes lors d'interventions performatives, explorant points de contact et de singularité entre écriture et pratiques plastiques (images, scènes, sons). Depuis 2000, il a publié une douzaine de livres et donné de nombreuses lectures-performances en France et à l'étranger. Dernières publications : La Fille du Far West (mac/val, 2012) ; Sous influence. Ce que l'art contemporain fait à la littérature (mac/val, 2012). Dernières créations : In the Loop (Le 104, 2012) ; Fabuler, dit-il (La Gaîté Lyrique, 2012).

 

! ! Ecouter ici

 

*

 

Mercredi 15 août : Roland Barthes & le haïku (France/Japon)

Extrait du cours au Collège de France de et par Roland Barthes, « 
La préparation du roman.  Le désir de haïku »  (séance du 13 janvier 1979)

 

Après « Comment vivre ensemble », son premier cours au Collège de France - qui a permis à Roland Barthes d'élaborer un fantasme de vie hors pouvoir qui permettrait à chacun de vivre selon un rythme (idiorythmie), une souplesse, une mobilité qui lui serait propres - et « Le neutre », ses cours et séminaires de 1978-1979 et 1979-1980 ont été rassemblés sous le titre général de « La préparation du roman I et II » (Seuil, 2003). L'intitulé commun réunit dans la première recherche « la notation du présent » où il s'interroge pour savoir comment passer « de la notation (du présent) au roman, d'une forme brève, fragmentée (les « notes ») à une forme longue, continue ». Il y expose les différents types d'écriture et en particulier celle du haïku qui est pour lui la forme exemplaire de la notation du présent d'un souvenir heureux qui, par contagion, produit chez son lecteur ce même souvenir.  


Roland Barthes est un écrivain, critique et sémiologue français, né en 1915 à Cherbourg et mort en 1980 à Paris. Il fut l'un des principaux animateurs de l'aventure structuraliste et sémiotique française. Il a été nommé professeur au Collège de France en 1976. Les oeuvres de Roland Barthes sont pubiées aux éditions du Seuil. 

 

! ! Ecouter ici


*


Jeudi 16 août : Gôzô Yoshimasu (Japon)


Entretien avec
Gôzô Yoshimasu & Ryoko Sekiguchi
Textes dits par Garance Clavel et Raphaëlle Gitlis

Gôzô Yoshimasu est l'un des plus importants poètes japonais vivants. On lui doit une cinquantaine de livres qui traversent les genres (poésie, essais) et ont bouleversé les pratiques littéraires. Il est lauréat des prix les plus prestigieux au Japon et son œuvre a été traduite dans le monde entier. Il est également calligraphe et photographe, et est représentatif de la modernité japonaise. Il a joué de plus un rôle de passeur culturel, faisant connaître au Japon notamment les œuvres de Samuel Beckett, Jonas Mekas, Harold de Campos, Seamus Heaney, Alexandre Sokourov. Deux livres de Gôzô Yoshimasu ont été publiés en France : Ex-Voto (Les petits matins, 2009) ainsi qu'un ouvrage de ses photographies, A drop of light, Fage, 2005.

 

Ryoko Sekiguchi est née en 1970 à Tokyo. Publiée en japonais depuis 1988, elle vit à Paris depuis 1997, est traduite en français depuis 1999, et écrit en français depuis 2003. Parmi ses dernières œuvres : Manger fantôme et L'Astringent (Argol, 2012) ainsi que Ce n'est pas un hasard (P.O.L, 2011). 

 

! ! Ecouter ici

 

*

 

Vendredi 17 août : Traduire la poésie


Entretien avec
Stéphane Bouquet

Textes de Paul Blackburn dits par Jean-Pierre Petit

&
Textes de
Vanessa Place dit par Astrid Bas


Paul Blackburn est né dans le Vermont (États-Unis) en 1926 et mort en 1971. Il a influencé de nombreux poètes américains, tant par ses écrits et ses traductions que par le soutien sans relâche qu’il a offert à nombre d’entre eux, organisant des rencontres, des lectures, etc. De son vivant, il a publié treize recueils et traduit quelques œuvres majeures de l’espagnol, notamment les nouvelles de Cortazar et les poèmes de Lorca. L’ensemble de son œuvre personnelle a été réuni par Persea Books, New York, en 1985.

 

Stéphane Bouquet est l'auteur de cinq livres de poèmes publiés chez Champ Vallon : Dans l'année de cet âge, 2001 ; Un monde existe, 2002 ; Le Mot frère, 2005 ; Un peuple, 2007 ; Nos amériques, 2010. Il a aussi publié des traductions des poètes américains Robert Creeley (Le Sortilège, Nous, 2006) et Paul Blackburn (Villes, José Corti, 2011).


Née en 1968, à Stratford, Vanessa Place est une écrivaine et avocate américaine. Elle vit à Los Angeles, en Californie, où elle co-dirige depuis 2005 la maison d’édition indépendante Les Figues Press. Elle collabore régulièrement au magazine X-Tra Contemporary Art Quarterly et a publié huit ouvrages. Exposé des faits, traduit par Nathalie Perrony et publié aux éditions è®e en 2010, est son premier livre paru en France.

 

!! Ecouter ici

 

 

**

 

 

Semaine 5 Caraïbes / Amérique du Sud 



Lundi 20 août : Une anthologie parlée d’Édouard Glissant (Martinique)

Une anthologie parlée est un recueil d'entretiens accordés par un poète une vie durant et puisés dans les archives sonores de l'INA. L'occasion de percevoir sur quoi les mouvements d'une œuvre se fondent et comment la voix et le souffle de l'écrivain vibrent projectilement au fil du temps.

 

Édouard Glissant est né le 21 septembre 1928 en Martinique et mort le 3 février 2011 à Paris. Poète, mais aussi écrivain et essayiste, il est le fondateur des concepts "d'antillianité", de "créolisation" et de "tout-monde", qu'il opposent à la "négritude" d'Aimé Césaire. Ses poèmes évoquent sa terre natale, ses questionnements sur la langue, sur le métissage. Ses réflexions sur l'identité antillaise ont inspiré une génération de jeunes écrivains antillais qui formera le mouvement de la créolité, dont Patrick Chamoiseau, Ernest Pépin ou encore Raphaël Confiant. La plupart des œuvres d’Édouard Glissant sont publiées aux éditons Gallimard.  

 

! ! Ecouter ici


*


Mardi 21 août : Augusto de Campos (Brésil)


Entretien avec
Jacques Donguy 

Pièces sonores d'Augusto de Campos
Textes d'
Augusto de Campos dits par Gérald Kurdian


À l'occasion de la parution de Poètemoins Anthologie d'Augusto de Campos, Les Presses du réel, 2011

 

Augusto de Campos est né en 1931 à São Paulo, Brésil, où il vit et travaille. En 1952, Augusto de Campos avec son frère aîné Haroldo de Campos et Décio Pignatari, lancent le magazine littéraire Noigandres, introduisant au Brésil le mouvement international de la Poésie Concrète. Les jeunes poètes cherchent alors une poésie « verbi-vocovisuelle », soit une fusion radicale des techniques littéraires pour créer une « poésie de l’invention », dans laquelle la syntaxe et la versification traditionnelle seraient abandonnées. Il est aussi traducteur, critique musical et artiste visuel.

 

Né à Paris, Jacques Donguy est l'auteur de Poésies expérimentales Zone numérique (1953-2007) aux Presses du réel. Il s'est intéressé très tôt au travail d'Augusto de Campos, dont il vient de publier aux Presses du réel une anthologie bilingue sous le titre Poètemoins, à partir de ses trois recueils : Viva Vaia, Dépoésie et Non Poèmes.

 

! ! Ecouter ici

 

*

 

Mercredi 22 août : Une anthologie parlée d'Aimé Césaire (Martinique)


Une anthologie parlée est un recueil d'entretiens accordés par un poète une vie durant et puisés dans les archives sonores de l'INA. L'occasion de percevoir sur quoi les mouvements d'une œuvre se fondent et comment la voix et le souffle de l'écrivain vibrent projectilement au fil du temps.


Aimé Césaire est né le 26 juin 1913 et mort le 17 avril 2008 en Martinique. Il est, avec Léopold Senghor, l'un des fondateurs du mouvement de la négritude. Reconnu comme l'un des plus grands poètes de langue française du XXe siècle, il fut aussi dramaturge et militant politique. Celui qui fut maire de Fort-de-France pendant 56 ans a désormais une plaque à son nom au Panthéon. La plupart des œuvres d'Aimé Césaire sont publiées aux éditions du Seuil. 

 

! ! Ecouter ici


*


Jeudi 23 août : César Vallejo (Pérou) & Marc André Brouillette (Québec/Argentine)


Entretien avec Grecia Caceres
Textes de
César Vallejo dits par Christian Croset

&

Entretien avec Marc André Brouillette (en résidence en Argentine)

Textes inédits de Marc André Brouillette dits par Jean-Pierre Petit


À l'occasion de la parution de Poèmes humains & Espagne, écarte de moi ce calice, Traduit, présenté et annoté par François Maspero, Préface de Jorge Semprun, Seuil, 2011


César Vallejo est né en 1892 à Santiago de Chuco, un bourg andin du Pérou, et mort à Paris en 1938. Il est aujourd'hui considéré comme l'un des poètes les plus importants de la langue espagnole.

 

Grecia Caceres est une poète et romancière péruvienne. Ses romans, tous traduits en français, interrogent depuis des subjectivités sensibles la complexe réalité péruvienne. Son dernier roman La colección paraîtra au Pérou, en août 2012.


Marc André Brouillette, né à Montréal, est l'auteur de plusieurs recueils de poésie. Il enseigne la littérature et la création littéraire au département d’Études françaises de l’Université Concordia (Montréal) et est responsable du site [plepuc.org] voué aux œuvres littéraires dans l’espace public canadien. Il a reçu le Prix Desjardins en 1995 pour son recueil Carnets de Brigance (Noroît, 1994) et le Prix Louis-Guillaume 2005, Prix du poème en prose (France), pour M’accompagne (Noroît, 2005).

 

! ! Ecouter ici

 

*


Vendredi 24 août : « Les Ayahuasqueros » par le collectif Soundwalk (États-Unis/Pérou)

 

Un essai radiophonique de Stephan Crasneanscki (Collectif Soundwalk) & Jérémy Narby en collaboration avec Francisco Lopez

Avec la participation de Victor Nieto & Ushamano Walter Martinez

Avec le concours de Virginie Luc

Mixage Dug Winningham


Au cœur de l'Amazonie péruvienne, une pièce sonore qui dit les voix de la forêt et les chants des maîtres du désordre.

Dans la forêt amazonienne, temple des plantes médicinales, vit Ushamano, chamane de l’ethnie indienne shipibo. Il est l'intercesseur, celui qui entre en contact avec les esprits des lieux grâce à l'absorption de l'ayahuasca, la « mère des plantes ». Il est celui qui soigne par les litanies vibratoires ancestrales : les chants Icaros. Détenteur d'un savoir immémorial transmis par la nature elle-même, il est le guide de l'autre voyage...

 

La version anglaise de cette pièce sonore sera retransmise en simultané sur ARTonAIR, la webradio du PS1/Musée d'Art Moderne de New York

 

 Anthropologue et auteur notamment du Serpent cosmique. L'ADN et les origines du savoir (Georg, 1997), Jérémy Narby  étudie l’ethnie indienne des shipibos, les vertus médicinales de l'ayahusca ("liane de la mort") et les chants de guérisons (icaros) depuis vingt ans. Il est la "voix" qui tisse les passerelles entre la science et les savoirs occultes.

 

Soundwalk est un collectif d'artistes sonores, fondé par Stephan Crasneanscki et installé à New York. En vrai  nomade du son, Soundwalk entreprend sans trêve des voyages improbables, de la terre désolée de Bessarabie jusqu'au désert du Rub al Khali. Soundwalk a reçu l'"Audie Award" pour sa collaboration avec Africa Bambaataa dans le Bronx, ainsi que le "Dalton Pen Award" pour un mémorial sonore conçu avec Paul Auster à Ground Zero, New York. Le collectif a réalisé de nombreuses performances et installations sonores dans le monde, notamment au Centre Pompidou, au Festival International Exit, à Créteil, au Musée d'art contemporain de Naples, à la Villa Noailles, Hyères, ainsi qu'au Singapour Art Museum...

 

! ! Ecouter ici


 

**

 

 

__________________________

*"La poésie n'est pas une solution" est une "phrase définitive" de Phiippe Castellin et Jean Torregrosa, formulée en 1996.

 

 

 

 

 

Après, il sera toujours temps d'aller voir ailleurs...